BLOG

Optimiser les performances des applications web : pourquoi et comment ?

Parce que nous voulons tous proposer une expérience utilisateur la plus complète et la plus riche possible, les applications web deviennent de plus en plus sophistiquées. Mais à trop vouloir bien faire, on sacrifie la fluidité et sans véritable stratégie de développement, on risque d’accumuler du code dans une architecture logicielle désorganisée, qui ne fait que ralentir l’affichage. Combien de fois avez-vous en effet renoncé à poursuivre votre lecture ou vos achats sur un site web trop lent ? C’est normal, vous faites partie des 57% des internautes qui abandonnent leur navigation dès lors que le temps de chargement dépasse 3 secondes. Ce phénomène est encore plus présent sur les consultations appareils mobiles, dont la part est toujours croissante.

 

Parce que les pertes ne se comptent pas qu’en internautes déçus, petit point sur l’importance d’optimiser la performance d’un site web.

 

Accélérer les performances d’un site web : pourquoi ?

 

Un site lent, ça coûte cher : au- delà des internautes qui renoncent et donc de la perte potentielle de chiffre d’affaires, un site lent coûte plus cher qu’un site web optimisé. En effet, un grand nombre d’hébergeurs ont basé leur système de facturation sur le trafic généré par les applications et la consommation de bande passante, de CPU ou de RAM. Plus l’application est lente, plus l’hébergeur facture.

Solution ? Optimiser l’infrastructure matérielle et logicielle afin de réduire les coûts.

 

Une application non optimisée est mal référencée car les moteurs de recherche tiennent compte des temps de chargement. Un sacré handicap pour trouver de nouveaux clients… 

 

Une application non optimisée est mal relayée par les utilisateurs : 79% des internautes ayant été confrontés à un problème de performance sur un site de vente en ligne prétendent ne pas être prêts à effectuer une nouvelle commande sur ce site et 44% d’entre eux se disent susceptibles de déconseiller le site à leurs amis. Quand on connaît le potentiel viral des réseaux sociaux, mieux vaut s’en abstenir.

 

Accélérer les performances d’un site web : comment ?

 

Les actions à mener pour optimiser votre site web

Nous ne saurions que trop vous conseiller de mettre en place tous les procédés et dispositifs ci-dessous pour optimiser les performances de votre site web.

 

Optimisation SSL : évite au serveur web d'avoir à chiffrer et déchiffrer le trafic web envoyé via SSL.

 

Analyse du code source : Parce qu’une erreur de programmation peut affecter le système total, il est nécessaire d’inspecter le code source de l'application dans ses moindres détails.

 

Accessibilité et disponibilité
Utiliser un CDN (Content Delivery Network) avec une réplication multi-nœuds pour que le site soit automatiquement routé selon la provenance des IP.

Load balancers: pour distribuer le trafic en répartissant la charge entre les serveurs disponibles.

 

Analyse de la base de données

La base de données concentre généralement une grande partie des problèmes de performance et mérite donc une attention particulière : schéma de base de données mal optimisé, configuration de la base de données. Et plus particulièrement :

Mettre en cache les ressources statiques (idéalement à l'aide de serveurs de cache répartis dans une région ou dans le monde entier) et le contenu dynamique. Ne pas hésiter non plus à mettre en place un accélérateur Web, généralement sous forme de plug-in, qui peut délivrer plus rapidement votre contenu.

 

Protection

Parce que les hackers peuvent utiliser votre site web comme une plateforme d’envoi de spams, il est nécessaire d’utiliser tous les outils disponibles pour éviter les attaques et donc les requêtes indésirables (via un Web Application firewall). Mais aussi :

Atténuation DDoS pour rediriger le trafic vers une plate-forme de protection DDoS  qui surveille et analyse le trafic en temps réel.

 

Mettre en place un audit de performances ?

 

Afin de savoir d’où vient le ou les problème(s), et plutôt que tout modifier si ce n’est pas nécessaire, le mieux est encore de mettre en place un audit de performances.

Il s’agit de soumettre le site ou l’application à une batterie de tests dont on aura déterminé les scenarii. Objectif : déterminer les paramètres critiques comme les pages à checker en priorité, l’infrastructure, les connexions, le nombre d’utilisateurs…

 

Les tests de montée en charge vont déterminer à partir de combien de connexions simultanées le système va commencer à décliner.

Les stress tests mettent l’infrastructure dans une situation exceptionnelle (arrêt d’un serveur, dépassement du nombre maximal de connexions simultanées autorisées…).

Enfin, le tests d’endurance permettent de simuler une charge d’utilisateurs jugée intense sur une durée relativement longue afin de vérifier si l’infrastructure déployée est capable de supporter une activité intensive sur une longue période sans dégradation des performances.

 

Vous souhaitez de l’aide dans la mise en place de ces processus ? OCSI, spécialiste des tests, peut vous assister dans l’optimisation de vos applications web.

OCSI


Articles similaires